Un frigollectif solidaire à Sèvres : venez découvrir ce projet inspirant

Hauts-de-Seine. À Sèvres, un frigo en libre-service et accessible à tous installé dans la rue
Sevres 92310 > Actualité > Un frigollectif solidaire à Sèvres : venez découvrir ce projet inspirant

Installation d’un Frigollectif à Sèvres

Le 17 décembre 2021, à Sèvres dans les Hauts-de-Seine, un « frigollectif » a été mis en place devant l’association Relais sevrien, située au 5 rue Pierre Midrin.

Principe du Frigo Solidaire

Les concepteurs du projet, Gwenn Brézillon et Maxime Faimali, âgés respectivement de 25 et 24 ans, ont créé ce frigo solidaire afin de promouvoir le lien social autour de l’alimentation. Ils ont conçu et construit le frigo eux-mêmes, avec pour objectif de valoriser la solidarité à travers la nourriture.

On a tous un souvenir autour d’un plat. La nourriture, c’est un truc magique qui rassemble les gens, un langage que tout le monde comprend.

Maxime Faimali – Co-créateur du Frigollectif

Le frigollectif est accessible en libre-service sept jours sur sept et 24h/24. Certaines règles doivent être respectées concernant les denrées alimentaires proposées : aucune boisson alcoolisée, produits faits maison ou périmés, viande et poisson à éviter.

Engagement des Bénévoles

Placé devant l’épicerie solidaire de l’association Relais sevrien, l’emplacement du frigo n’a pas été choisi au hasard. Maxime Faimali explique : « Nous devons nous assurer du bon état du frigo. C’est un avantage qu’il soit installé devant l’association car ses membres peuvent s’en occuper du mardi au jeudi. » Pour assurer la maintenance le reste de la semaine, une communauté de plus d’une vingtaine de bénévoles, dont des éco-délégués du lycée de Sèvres, a été mobilisée.

L’Objectif de Solidarité

Après avoir découvert le concept de frigo solidaire lors d’un séjour à Poitiers, Maxime Faimali a décidé d’installer un tel dispositif à Sèvres pour venir en aide à ceux dans le besoin. Il souligne : « Les gens dans le besoin sont souvent déshumanisés. Avec ce frigo, ils peuvent être à l’aise et se servir à tout moment de la journée sans craindre le regard des autres. » En plus de ce projet, Maxime Faimali travaille actuellement sur une application permettant aux utilisateurs de cuisiner ensemble en visio, dans le but de favoriser les interactions authentiques et le bien-être social.

Rate this post

Laisser un commentaire