Réaménagement du centre-ville de Sèvres : un projet de transformation ambitieux

Hauts-de-Seine : comment Sèvres veut transformer son centre-ville
Sevres 92310 > Actualité > Réaménagement du centre-ville de Sèvres : un projet de transformation ambitieux

Depuis plus d’un demi-siècle, le centre-ville de Sèvres (Hauts-de-Seine) reste figé dans le temps, résultant d’une opération d’aménagement datant des années 60. Caractérisé par des espaces publics peu lisibles et vieillissants, ainsi qu’une forte présence automobile, ce cœur de ville ne correspond pas aux attentes du XXIe siècle.

Dans le dessein de revaloriser cette zone centrale, la municipalité a lancé un vaste projet de réaménagement d’un triangle de 2,5 hectares délimité par les rond-points de la station essence BP et celui du McDonald’s sur l’avenue de l’Europe, en plus de la Grande Rue au nord.

Ce projet vise, d’ici 2028, à transformer ce quartier pour créer des espaces publics de qualité, des lieux de vie propices aux rencontres et renforcer l’attrait de ses commerces et équipements.

Initié en 2015, ce projet a été élaboré en collaboration avec les résidents lors de divers ateliers thématiques et réunions publiques, menant à l’élaboration d’un plan d’aménagement suite à un vote en mars 2018 qui a réuni l’avis de 4 575 habitants.

Depuis le 1er juillet 2021, les habitants de Sèvres sont de nouveau invités à donner leur avis sur ce projet central de la commune, exprimant leurs sentiments sur le centre-ville actuel ainsi que leurs attentes pour le futur aménagement. Ce projet, évalué à 32 millions d’euros hors taxes, prévoit diverses interventions.

Une des premières étapes consistera en la création d’un espace public piéton de 1800 mètres carrés autour du marché Saint-Romain, avec la mise en valeur des espaces verts et places avoisinants. De plus, la démolition du marché actuel est prévue, avec l’installation d’une nouvelle halle au rez-de-chaussée du centre administratif, le long de l’avenue de l’Europe, à côté du commissariat. L’agrandissement du parking souterrain est également au programme, avec un déplacement de l’entrée prévu.

Des études de faisabilité et des acquisitions foncières seront menées jusqu’en 2022. Les autorisations d’urbanisme et la passation des marchés publics n’interviendront pas avant 2023, pour un début des travaux prévu en 2024.

Rate this post

Laisser un commentaire