Blog powered by Typepad
Membre depuis 10/2004

Europe 2009

Les Progressistes

Majorité présidentielle

« Présidentielles: Quelques clefs pour analyser les rapports de force. | Accueil | L'association Sèvres Demain continuera sa mission. Je lui souhaite bonne chance. »

18 avril 2007

Commentaires

gisèle gelugne

quelle tristesse, comment peux-tu faire une chose pareille à toutes les femmes et tous les hommes de gauche ( oui je dis bien de gauche ,eux) qui au long de tes années bonnes ou dificiles t'ont soutenus même dans des circonstances qui les laissaient mal à l'aise (souviens-toi de Raymond et d'autres que tu avais floué déjà) mais nous espérions encore et nous ne voulions pas y croire alors, Serge et moi en avons discuté pendant des heures . mais là aujourd'hui c'est fini , fini , n'y revient plus , plus personne ne te croira surtout à gauche .Pierre et Serge et d'autres amis du bon temps ont du se retourner dans leur tombe , honte à toi de trahir ainsi tes amis, malheureusement si Sarko gagne ce n'est pas des gens comme toi qui le regretteront car ils s'en sortent toujours mais ce sont les plus malheureux qui seront encore un peu plus malheureux. Adieu Roger.Gisèle Gelugne

André Daîc Parienty

Citoyen,....c'est ainsi que dans la"Vieille-Maison"de Jaurès et Blum, on appelait les ex-camarades après leur exclusion par la comission des conflits...citoyen donc je te souhaite de ne pas regretter ton revirement! Vieux militant (50ans de Parti, avec une parentèse P.M-F puis PSU) j'en ai vu des ripages à droite...mais tu as tord de critiquer le F.N,ta prochaine mutation.

Elisabeth G. Sledziewski

Les pharisiens, gonflés de leurs certitudes, se déchaînent contre vous, Roger Fajnzylberg. Et vous reprochent de réfléchir avant de voter pour une candidature qui ne vous convainc pas. Avec pour suprême argument que votre nom imprononçable devrait vous ranger automatiquement dans le camp PS. Foin de vos raisonnements et de vos états d'âme ! A défaut d'adhésion politique, l'adhésion phonétique peut suffire, puisque le vote Royal ne se discute pas... La longue litanie de leurs admonestations exhale un vilain parfum de conformisme complaisant, confit, peut-être contraint. N'est-il aucun de ces experts en rigueur politique qui ait le moindre doute sur le programme "good bye Lenin" du PS et sur la nullité pathétique de la Marianne de plâtre ? Ou le moindre scrupule devant les mythes puérils et la rhétorique répugnante du front "tout sauf Sarko" ? Notez quand même que comme tous les tartuffes, vos vertueux censeurs admettent des accommodements avec les grands principes : quelle discrétion chez les bien-pensants, qui n'ont que dignité et antiracisme à la bouche, lorsque le candidat métèque Sarkozy, gréco-hongrois et demi-juif, s'est fait traiter par Le Pen de racaille politicienne pas française ! On aurait dit du "Je suis partout", et alors ? ça peut toujours servir ! Vous ne voulez pas être de ce front-là, Roger Fajnzylberg ? C'est votre droit. Et c'est votre honneur.

Peggy

Roger, j'en connais deux qui doivent se retourner d'horreur là où ils se trouvent...

zine

Hum, Hum ... C'est tellement incroyable que ça en devient suspect!D'autant que les explications données ne sont guère convaincantes. Lorsqu'on est déçu de quelque chose, on essaye de l'améliorer. On va pas voir son pire ennemi, en l'occurence la droite la plus dure !!! A la limite Bayrou, on aurait compris, mais là !!! J'ai oui-dire que Sarkozy était un fervent partisan et défenseur del'Etat d'Israël et du sionnisme doublé d'un grand cogneur des populations arabo-musulmanes. Ne serait-ce pas là la clé de toutes nos interrogations et de notre profonde perplexité ?

Michel Vigier

Roger,
je n'ai pas de commentaires sur ton rôle dans la Gauche sévrienne, où je ne me suis jamais vraiment investi, étant plutôt tourné vers le militantisme tiers-mondiste.
Par contre, je trouve ton appel politiquement attristant car il se concentre sur les critiques de Royal et Bayrou (dont certaines sont évidemment justes), mais donne peu de justifications à ton ralliement à Sarkozy; entre les lignes, on pressent une fascination bonapartiste, et tu ne serais pas le premier homme de Gauche à y succomber (cf. les ralliements à de Gaulle).
Là, il y a une vraie erreur d'analyse car Sarko est beaucoup plus néo-conservateur que bonapartiste : son libéralisme est idéologique, fondé sur l'acceptation des inégalités de toutes sortes, une société communautariste, et une vision religieuse de la "démocratie" imposée aux peuples du monde.
Relis bien ses dernières déclarations,car tu as encore une journée (et une nuit !) pour changer d'avis.

Un ex-Sèvrien mais toujours de gauche

Que de temps perdu à dénoncer ce minable ! Roger, ne mets pas le pied dans le 9-3 où on sait apprécier le plus petit des candidats présidentiels à sa juste hauteur (si j'ose dire).

Colin Falconer, Comité Bové de Saint-Denis

PS Je fais de l'humour, c'est tout ce qu'on peut faire face à une capitulation aussi piteuse.

Pepa Cuadra

Nous étions quelques un à imaginer le pourquoi de ton si long silence
au sujet des élections… Mais quand-même, qu'à une semaine du scrutin présidentiel tu oses faire un appel aux femmes et hommes de gauche, qui te font confiance, à te rejoindre dans le pire de tes
revirements pour cautionner, au nom du progrès, la politique d'un
despote corrompu, ultra-libéral qui vire au facho, c'est profondément
abjecte, insultant pour nous et dangereux pour la FRANCE.
La vérité si je ments Roger, c'est que les vraies valeurs de gauche ne
te tourmentent plus depuis bien longtemps, ce choix pathétique le
prouve définitivement. Tu es, par contre, un manipulateur aussi
opportuniste que Sarko, au service de toi-même.
Sauf bonnes négociations avec l'UMP, te voilà enfin bien cuit à droite comme à gauche à Sèvres. Mais, est-ce ton dernier coup de théâtre ? S'il te plaît Roger, si tu veux servir Sèvres utilement évite nous la photo de ta réconciliation avec FKM en 2008 !
Puis, ne te fatigue plus avec tes analyses économiques et politiques
sur la gauche et pour les gens de gauche de cette ville, tu n'en fais plus partie.
Rien que de te savoir défenseur de la politique de Sarko et notamment
au sujet de l'immigration et de l'identité nationale que ce salopard veut nous imposer m'attriste trop et me fait penser que tu as effectivement "piétiné tes origines et ton histoire".
Pepa

Konop Jr suite

Chanson de Telephone - JL Aubert:
"roger le militant mais qui a bien changé"...

dominique Huet

Ben v'là t'y pas que notre ami
Roger part en vrille....

" Mourir, cela n'est rien
Mourir, la belle affaire
Mais vieillir, oh vieillir!"
Brel

David Djeff Konop

Au nom de l'association FIZCUS FAMILY, de l'ensemble des musiciens de Fizcus, de Mycélium, et de toute notre équipe qui travaille pour que "une autre culture soit possible"...
Nous qui avons participé aux deux concerts pour la paix, nous qui nous sommes très investi auprès de Roger pour les réflexions et les organisations de ces événements. Nous qui avons soutenu Roger pour l'organisation de certaines réunions publiques.
Nous affirmons notre désaccord et notre indignation sur le choix politique de Roger F, et nous voulons absolument éviter tout amalgamme. Roger a souvent repris sur son blog nos dépeches et nos annonces, mais cela n'implique en aucun cas toute relation de partenariat, de soutien mutuel ou maintenant même d'estime. Cela prouve plutôt que le personnage avait besoin de n'importe quelle information ou de n'importe quelle association pour pouvoir faire vivre son blog malheureusement bien pauvre.

En mon nom personnel :
Je contaste juste m'être bien fait baladé dans la semoule. Je n'ai pas soutenu Roger au moment des cantonales, par contre je trouvais juste légitime sa candidature ainsi que les démarches en vue d'une union de la gauche de Sèvres. Sur ce dernier point je n'ai pas changé. Remis dans le contexte je ne regrette rien. Cela me permet juste aujourd'hui de vous transmettre mes pensées. Pour moi il evident que au delà de l'opportunisme, au delà de l'egoisme pur de quelqu'un qui n a jamais vraiment pensé à l'interêt général mais plutôt à comment l'utiliser à des fins personnels, je pense qu'il y a surement dans ce département de la honte et de la corruption, ou la morale n'existe pas et ou les convictions sont en soldes, des dessous de cartes que nous decouvrirons forcément un jour. Et toutes ces réactions et en tout cas la mienne ne sont là que pour dire : "en aucun cas en notre nom"

Pour conclure, un certain refrain de Fizcus :

ET QUE TOMBENT LES MASQUES

David "Djeff" Konopnicki

Konop David

ERREUR DANS LE TEXTE DU TITRE

UN HOMME QUI VOTE SARKOZY N EST PAS UN HOMME DE GAUCHE

JE SUIS UN CHIEN QUI MIAULE QUOI

CAMARADES !
LES TRAITRES N ONT JAMAIS ETE GAGNANT !

REVEILLEZ VOUS !

Guy Konopnicki

Mon cher Roger,

Dimanche soir, quand les résultats seront connus, tu auras le loisir de
voir ou de revoir « Le Président », sur France 3. Tu apprécieras, sans
nul doute une des répliques de ce superbe dialogue de Michel Audiard…
Gabin en démissionnant règle ses comptes devant l’Assemblée. Il s’en
prend au patronat. Une voix dans l’hémicycle lance « Il y a aussi des
patrons de gauche ! » Et Gabin répond : « Il y a aussi des poissons
volants, mais ce n’est pas, que je sache, une des caractéristiques
majeures de l’espèce ».

Tu as décidé de rejoindre une nouvelle catégorie de créatures curieuses,
te voici donc, électeur de Sarkozy et, cependant, toujours de gauche.
C’est une manière de prendre ses nageoires pour des ailes.

Tu parles comme l’aigle, tu contemples la gauche du haut de tes 40 ans
de vie politique. Nul n’est mieux placé que moi pour témoigner de ces
années. Si je te réponds publiquement, c’est de me sentir un peu
responsable. Bien des choses ont changé, depuis le temps où nous
militions à l’Union des étudiants communistes. Cependant, notre ami
Jacques Fansten a placé en exergue de son film « Les lendemains qui
chantent » une phrase qui caractérise fort bien nos engagements :

« Ce n’est pas parce que nous avions tort qu’ils avaient raison ».

Je sais, bien sûr, en quoi nous avions tort. J’ai, semble-t-il, un peu
écrit à ce propos. Mais je n’irai jamais m’agenouiller devant eux.

Doctement, tu affirmes que Nicolas Sarkozy est le seul capable d’assurer
les fonctions présidentielles. Forcément, Ségolène Royal est une femme !
Je n’ai pas besoin de développer. Il me suffit de renvoyer le lecteur au
portrait du génie des Hauts-de-Seine paru dans Marianne.

Tu remarqueras que dans ce même numéro de Marianne, je consacre ma
chronique à une saloperie de la droite polonaise, qui entend retirer
leur statut d’anciens combattants aux derniers survivants des Brigades
Internationales d’Espagne. Mais cette saloperie est assez partagée !
Lorsque la France a décidé, fort tardivement, d’accorder la carte de
combattant aux anciens de l’Espagne républicaine, une partie de notre
bonne droite s’y est opposée. Elle était conduite par Jean-Jacques
Guillet. Contre le souvenir des militants communistes partis combattre
le fascisme en Espagne, on voyait se dresser ce qu’il y a de plus
réactionnaire en France, ce noyau dur dont le département des Hauts-
de-Seine constitue la terre d’élection. Les hommes de Balladur, de
Pasqua et de Sarkozy. Tu leur apportes ta voix. Mais qui es-tu ?

S’il y avait eu un ministère de l’immigration et de l’identité nationale
lorsque ton père, après avoir combattu en Espagne et en France est
revenu d’Auschwitz, tu ne serais pas né à Paris. Tes parents n’auraient
pas pu passer l’examen de français que Sarkozy entend exiger des
immigrés. Ne le prends pas mal. Mes grands-parents ne parlaient pas, non
plus, la langue de Racine en fuyant la Pologne et l’Allemagne !

Tu es, comme moi, à jamais, un juif polak. Ils le savent, eux !

C’est pour cette raison que la droite sévrienne s’est acharnée sur toi.

Un maire communiste, youpin au nom imprononçable, administrant une
commune où résident tant de gens de bonne extraction, c’était
intolérable. Et ce maire, exclu du PCF, demeurait à gauche et se battait
encore après sa défaite de 1983 ! Il fallait l’éliminer de la vie
publique. La gauche ne t’as sans doute pas donné la place que tu
méritais. Mais la droite voulait te briser . Et ce sont des amis des
temps militants qui t’ont, alors permis de retrouver du travail.

À Sèvres des militants de gauche t’ont gardé leur confiance. Ils ont
milité à Sèvres Demain et tu as pu te présenter aux élections
cantonales. Sur la base des résultats, tu as signé un accord municipal
avec le Parti Socialiste. Mais tu as décidé de piétiner une longue
histoire, ta propre histoire.

J’ai bien lu ton texte. Je ne crois pas être le dernier à critiquer la
gauche. Mais tu reprends les poncifs les plus éculés du néo libéralisme.
Non, la France n’est pas malade des acquis des salariés, ni des abus de
l’aide aux emplois. Il suffit de calculer le nombre de RMI correspondant
à l’indemnité empochée par le patron d’EADS.

Crois-tu que ces gens t’acceptent, parce que reprend le langage de
l’égoïsme bourgeois, que tu te ranges à leur point de vue, comme si tu
avais toujours vécu comme eux ?

Mais tu as oublié … Tu ne sais plus d’où tu viens, d’où nous venons,
politiquement et socialement.

Tu te trompes, Roger. Pour eux, pour cette réaction qui espère triompher
dimanche, tu seras toujours regardé en fonction de ton passé, de tes
origines. Ils t’accueilleront avec toute la condescendance réservée aux
parvenus ayant piétiné leur acte de naissance. Ils ont pour toi ce
mépris avec lequel tu considères, toi, ceux qui avaient, jusque-là,
partagé tes combats.

Mon cher vieux camarade… Tant de souvenirs défilent. 40 ans, dis-tu. Et
même un peu plus. Je ressens une profonde tristesse.

Il y a longtemps, pourtant, qu’un choix électoral ne m’avait pas semblé
aussi évident. Je vais voter pour Ségolène Royal, sans aucune
hésitation. Et j’espère que le scrutin réservera une de ces surprises
dont les électeurs ont le secret : la défaite de Nicolas Sarkozy et de
cette cohorte de notables, d’arrivistes et de corrompus que nous
connaissons si bien, nous qui fûmes, des élus de la république bananière
des Hauts-de-Seine.

Salut et Fraternité !

Guy Konopnicki

Gil

Profitant de la venue de Nicolas Sarkozy, un groupe de citoyens
appelle à manifester.

Une initiative spontanée a été prise par un groupe de citoyens, qui
m'ont informé par mail, qu'ils comptaient se rendre ce soir, à 19 heures
15, à l'entrée du Sel, pour faire savoir pacifiquement, mais avec
résolution, leur mécontentement face aux propos agressifs du Ministre,
resentis comme un affront par de très nombreux jeunes et moins jeunes.
Je comprends leur colère.
Comme citoyen, je leur exprime une solidarité car le droit de
manifestation est une liberté fondamentale.
Il fut un temps on les gens s'interpellaient dans les réunions publiques.
Comme candidat à l'élection cantonale, je m'abstiendrai d'être présent
et j'appelle les citoyens qui veulent agir contre Nicolas Sarkozy, pour
un combat progressiste et fraternel, contre la haine et la violence.
Comme militant de gauche, je les appelle à refuser toute provocation ce
soir et à conserver à leur initiative un caractére digne. J'ai cru
comprendre que telle est la volonté de ses initiateurs.
J'appelle les jeunes à faire valoir leur volonté de vivre ensemble dans
une France républicaine, laique et tolérante.
Je leur propose une action supplémentaire, dimanche.
En votant pour la candidature que je représente.

17 janvier 2006 dans Election cantonale des 22 et 29 janvier 2006

| Lien p
>

Christiane Caillot

Alors, c'était vrai ... J'ai vraiment cru ce matin à un (mauvais) canular, à un piratage de blog. Pour ceux qui te connaissent depuis plus de 20 ans, l'incrédulité, l'incompréhension et la déception sont à la mesure de la confiance qu'ils t'ont faite. Voter Sarkozy et continuer à se dire de gauche ? C'est indigne et surtout indigne de toi, car je ne vois vraiment rien dans ton argumentaire qui donne la plus petite raison objective de voter Sarkozy. Ce serait alors la politique du pire, celle qui a si bien réussi à ceux qui t'ont empêché de redevenir maire en (83 ?) ? La petite musique progressiste ? Tu n'es pas si naïf, tout de même ! Alors, pourquoi ? Quant à rester à Sèvres Demain ? Je crois que Sèvres Demain a implosé, hélas ...
Je ne suis pas une fana de Ségolène, mais je ne confonds pas encore (malgré l'âge) ma gauche et ma droite. Je voterai donc PS aux deux tours (j'espère) et s'il n'y a pas de PS au second tour, il est sûr que je ne voterai pas Sarkozy.
J'ai déjà donné.

Marie Sancho

Penser que N.Sarkozy est le seul candidat à avoir une stature de chef d'état capable de mettre en oeuvre une politique de redressement de la France au service des Français est d'après les sondages l'approche de beaucoup de français. Mais imaginer que c'est aussi la position d'Hommes et de Femmes de gauche, militants actifs de surcroit, cela est pour moi inconcevable à moins d'être du domaine de la politique politicienne sans aucune considération pour les français. De cela nous n'en avons aucun besoin!
Aujourd'hui, en tant que mère de famille personnellement investie depuis plus de 16 ans au sein de la FCPE Primaire, Collège, Lycée, j'ose avouer que j'ai peur du résultat de l'élection, peur de N.Sarkozy Président, peur des mesures qu'il pourrait prendre:
lors d'un discours électoral le 6 avril, Sarkozy a proposé de retirer les parents de la communauté éducative. Le candidat a affirmé qu’il fera abroger cette disposition présente dans la loi de 1989. Que fera le Président? Il y a moins de un an, toujours Sarkosy voulait "ficher" les enfants dès la maternelle pour problèmes de comportements! Que va-t-il encore imaginer demain?
Si c'est cela, Roger qui te satisfait, pourquoi pas? Certains pensent bien que Le Pen est le meilleur choix! Mais moi je dis NON, et j'espère que tous les gens de Gauche Sèvriens sauront dire NON aussi.
Quelle déception!! Marie Sancho

Geiger Richard

A gauche depuis 40 ans et voter pour Sarko? je ne savais pas à quel point l'âge peut causer de dégats!
Certes aucun homme aucune femme de gauche ne peut vraiment se retrouver dans le parti socialiste mais quel autre choix quand l'ultra libéral, le destructeur du code du travail, l'ennemi de la laïcité menace de prendre le pouvoir ouvrant la voie aux forces mondialisantes du profit.
Roger ton analyse n'est malheureusement pas si mauvaise et tes critiques des partis de gauche est certainement fondée mais les conclusions que tu en tires sont affligeantes. je ne retrouve pas celui que j'ai cotoyé et admiré moi simple conseiller municipal socialiste alors que tu étais maire de Sèvres sous l'étiquette communiste)
Comment as tu pu t'embourber dans ces analyses politiciennes alors que c'est l'avenir de nos enfants et petits enfants qui se joue dans les semaines qui viennent?
Quel est l'homme ou la femme de gauche qui ne voudrait unir dans un même vote la colère justifiée d'un Besancenot et le réalisme d'une Ségolène ? Si la gauche veut rester à gauche c'est effectivement en prenant la mesure du désarroi d'une population qui subit de plein fouet les mutations en cours.
Le vote pour le PS est certainement le vote utile mais il ne le sera réellement que si le PS et les autres forces de gauche réalisent la synthèse qui s'impose pour s'adapter au 21éme siècle.
salutations de gauche à tous
Richard GEIGER

Emmanuel

C'est assez affligeant... Bayrou, à la limite, j'aurais compris mais là...

J'ai surtout aimé ce passage-là : "Je fais le pari de faire un bout de chemin ensemble et de faire entendre une petite musique progressiste pour lui permettre de réussir."

Avez-vous tant d'influence que cela ? C'est très impressionnant. Quel homme ce Fajnzylberg !

Jean-Lucien Seligmann

La realité dépasse la fiction de ligne 9 de Konopnicki!

Cher Roger,
Ton raisonnement naïf d'intellectuel pour justifier ta prise position ne sera comprise par personne et sera ressentie comme une trahison surtout par les sévriens les plus modestes qui avaient cru en tes convictions.
Est-ce moi qui doit te rappeler que beaucoup de juifs ont cru que Pétain et Laval étaient le meilleur choix pour eux contre l’antisémitisme d’Hitler tu es bien placé pour savoir qu’ils l’on amèrement regretté après.
Après 40 ans de vie politique je te croyais plus perspicace dans tes croyances d'ouverture de la droite aux idées de gauche au-delà des promesses électorales!
Je comprendrais mieux si ton ambition dévorante t'avait fait accepter un deal dont tu te repentirais bien vite tel Azouz Begag !
J'ai du mal à le croire!
Est-ce la déception de ne pas être tête de liste de gauche aux futures municipales qui t'a incité à cet abandon d’une vie politique digne ?
Tu n'avais pas tenu tes promesses faites au PC et à Pierre sur la procédure et les annonces quand tu as rejoint le PS, ils l’avaient oublié et pardonné et avaient apprécié que tu participe utilement à l’animation de Sevres-Demain.
Aujourd’hui tel Bernard Fontaine tu as épuisé à jamais à mes yeux, comme je pense, auprès de tous tes anciens électeurs, ton capital de confiance politique, c’est dommage car tu avais été plutôt un bon maire.

Tes reproches aux instances dirigeantes du PS et au choix de Ségolène Royal sont stériles et n’intéressent personne d’autant que tu n’as consacré à ma connaissance aucune énergie à changer le PS de l’intérieur et à faire élire un autre candidat, tu étais plus occupé ailleurs (c’est un constat)

Comme tu as renoncé à l’action politique par ce coup d’éclat, il ne te restera plus que les activités caritatives pour exercer ta générosité envers les plus démunis telles que tu l’annonces sur ton blog ; à moins que cela ne soit qu’une posture, on ne sait plus quoi en penser. Toi qui voulais changer le monde par ton action politique et semblais admirer mes parents pour leur infatigable militantisme de gauche tu as renoncé bien vite, c’est dommage!

A moins que, encore plus fort, tu souhaites aider la victoire de Sarkozy pour aider au déclenchement d'un sursaut chez les electeurs de gauche et faciliter ainsi une majorité de gauche à l'Assemnlée de sorte qu'un membre du PS soit appelé comme 1er ministre : on peut toujours rèver comme dirait Konop! L'espoir fait vivre.
Pour ma part je voterai résolument pour la candidate PS Segolene aux 2 tours!

Jean-Lucien Seligmann

La realité dépasse la fiction de ligne 9 de Konopnicki!

Cher Roger,
Ton raisonnement naïf d'intellectuel pour justifier ta prise position ne sera comprise par personne et sera ressentie comme une trahison surtout par les sévriens les plus modestes qui avaient cru en tes convictions.
Est-ce moi qui doit te rappeler que beaucoup de juifs ont cru que Pétain et Laval étaient le meilleur choix pour eux contre l’antisémitisme d’Hitler tu es bien placé pour savoir qu’ils l’on amèrement regretté après.
Après 40 ans de vie politique je te croyais plus perspicace dans tes croyances d'ouverture de la droite aux idées de gauche au-delà des promesses électorales!
Je comprendrais mieux si ton ambition dévorante t'avait fait accepter un deal dont tu te repentirais bien vite tel Azouz Begag !
J'ai du mal à le croire!
Est-ce la déception de ne pas être tête de liste de gauche aux futures municipales qui t'a incité à cet abandon d’une vie politique digne ?
Tu n'avais pas tenu tes promesses faites au PC et à Pierre sur la procédure et les annonces quand tu as rejoint le PS, ils l’avaient oublié et pardonné et avaient apprécié que tu participe utilement à l’animation de Sevres-Demain.
Aujourd’hui tel Bernard Fontaine tu as épuisé à jamais à mes yeux, comme je pense, auprès de tous tes anciens électeurs, ton capital de confiance politique, c’est dommage car tu avais été plutôt un bon maire.

Tes reproches aux instances dirigeantes du PS et au choix de Ségolène Royal sont stériles et n’intéressent personne d’autant que tu n’as consacré à ma connaissance aucune énergie à changer le PS de l’intérieur et à faire élire un autre candidat, tu étais plus occupé ailleurs (c’est un constat)

Comme tu as renoncé à l’action politique par ce coup d’éclat, il ne te restera plus que les activités caritatives pour exercer ta générosité envers les plus démunis telles que tu l’annonces sur ton blog ; à moins que cela ne soit qu’une posture, on ne sait plus quoi en penser. Toi qui voulais changer le monde par ton action politique et semblais admirer mes parents pour leur infatigable militantisme de gauche tu as renoncé bien vite, c’est dommage!

A moins que, encore plus fort, tu souhaites aider la victoire de Sarkozy pour aider au déclenchement d'un sursaut chez les electeurs de gauche et faciliter ainsi une majorité de gauche à l'Assemnlée de sorte qu'un membre du PS soit appelé comme 1er ministre : on peut toujours rèver comme dirait Konop! L'espoir fait vivre.
Pour ma part je voterai résolument pour la candidate PS Segolene aux 2 tours!

tintin

Ma réponse se resume à cela (chanson de dutronc en 1968 l'opportuniste)

Je suis pour le communisme
Je suis pour le socialisme
Et pour le capitalisme
Parce que je suis opportuniste

Il y en a qui contestent
Qui revendiquent et qui protestent
Moi je ne fais qu'un seul geste
Je retourne ma veste, je retourne ma veste
Toujours du bon côté

Je n'ai pas peur des profiteurs
Ni même des agitateurs
J'fais confiance aux électeurs
Et j'en profite pour faire mon beurre

Il y en a qui contestent
Qui revendiquent et qui protestent
Moi je ne fais qu'un seul geste
Je retourne ma veste, je retourne ma veste
Toujours du bon côté

Je suis de tous les partis
Je suis de toutes les partys
Je suis de toutes les cauteries
Je suis le roi des convertis

Il y en a qui contestent
Qui revendiquent et qui protestent
Moi je ne fais qu'un seul geste
Je retourne ma veste, je retourne ma veste
Toujours du bon côté

Je crie vive la révolution
Je crie vive les institutions
Je crie vive les manifestations
Je crie vive la collaboration

Non jamais je ne conteste
Ni revendique ni ne proteste
Je ne sais faire qu'un seul geste
Celui de retourner ma veste, de retourner ma veste
Toujours du bon côté

Je l'ai tellement retournée
Qu'ell' craqu' de tous côtés
A la prochain' révolution
Je retourn' mon pantalon

Catherine CYROT

Homme de Gauche, tu ne l’es plus à l’instant même ou tu publie ce billet. Tu l’as été et les Sévriens que tu côtoies le savent. Mais par honnêteté personnelle, n’utilise plus ce qualificatif quand tu soutiens publiquement un candidat qui tourne radicalement le dos aux valeurs de la gauche.

Au même moment que toi, et après y avoir bien réfléchi, j’annonce publiquement mon soutien à Ségolène Royal, pour son programme innovant vers les petites entreprises, son engagement contre le chômage avec la sécurisation des parcours professionnels, ses priorités pour l’éducation des jeunes, ses mesures pour plus de justice sociale, ses propositions pour l’excellence environnementale, sa conception du co-développement et son souci de plus de démocratie.

Pour moi ce sont ces engagements de gauche et sa capacité à renouveler le discours politique qui emportent tant d’adhésions, bien au-delà des seuls cercles du parti socialiste.

Quand Sarkozy revendique son atlantisme et réduit comme peau de chagrin toute avancée vers une Europe plus démocratique et plus sociale, quand il s’engage aux coté des patrons du CAC 40, avec comme enjeu de précariser l’emploi, quand il veut privatiser les services publics qu’il n’aurait plus les moyens de financer si ses baisses d’impôts étaient appliquées, quand il propose un projet de société ou les meilleurs gagnent et les plus fragiles sont laissés sur le bord du chemin, quand il se rapproche du Front national, propose le karcher pour aider à l’intégration des jeunes et les charters comme politique d’immigration.

ALORS NON CEUX QUI LE SOUTIENNENT NE SONT PAS DE GAUCHE

Sophie Gamerman

Et donc depuis que N. Sarkozy est au gouvernement vous trouvez qu'il a fait des choses positives. Les lois Perben vous paraissent de bonnes lois? Sa politique en tant que ministre de l'intérieur correspond à vos idéaux?
je veux bien croire que la campagne de S. Royal ne vous plait pas mais de là à appeler à voter N. Sarkozy, et donc abandonner tout ce pour quoi vous sembliez vous être battu jusqu'à présent? je ne comprend pas ?????

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

août 2015

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Les sites sévriens

Les sondages sèvriens

Les autres sites d'Ile-de-France

Des sites militants

Municipales 9 et 16 mars 2008