Blog powered by Typepad
Membre depuis 10/2004

Europe 2009

Les Progressistes

Majorité présidentielle

« Participez a l'hommage à Eugénie Cotton. | Accueil | Albert Pascal, militant associatif sévrien est décédé. »

02 avril 2006

Commentaires

Peckinpache

Pour les besoins de la cause, je laisse ici un extrait de mon billet qui résume ma position sur la question :

Qu’un État souverain souhaite contrôler les personnes qui souhaitent s’installer sur son territoire, c’est son droit le plus absolu et cela ne passe pas par la mise en cause du regroupement familiale protégée indirectement protégé par l’article 8 de la convention européenne des droits de l’homme et par la jurisprudence de la cour.

Ce que je conteste dans cette affaire, c’est la tendance de nos dirigeants de droite à fabriquer du bouc-émissaire. Le chômage, c’est l’étranger, ma vie de merde, c’est l’étranger, ma dépendance à l’alcool, c’est l’étranger, ma femme m’a quitté c’est l’étranger, j’en passe et des meilleurs.

Or, sans l’étranger en question nous n’aurions pas libéré le pays, nous n’aurions pas eu les trente glorieuses et notre niveau de vie actuelle, sans l’étranger en question nous n’aurions pas de légion étrangère, ni de Sarkozy, ni de Jean-François Copé, ni de Thierry Mariani rapporteur de la loi de 2003 (première réforme dite Sarkozy).

Alors réformer donc pour attirer des talents et des chercheurs comme le font les Américains dans le contexte bureaucratique français, avec le pantouflage et le clientélisme qui y règne et sans véritablement réformer notre système fiscal. Je reste perplexe, mais admettons.

Réformer alors pour empêcher les clandestins/sans-papiers de pourvoir être régularisé au bout d’une période de dix ans de présence et d’exploitation sachant que dans cette hypothèse Bercy ne se gêne pour les imposer. L’argent n’a pas d’odeur ni de couleur. Cependant, même dans cette hypothèse des régularisations au cas par cas resterons possible.

Bon alors réformer pour intégrer la « racaille », les « sauvageons », bref les civiliser. Bêtise. Que ne l’a-t-on fait pour les Polonais, les Italiens, les Espagnols ? ah oui mais ce sont des européens chrétiens ! ah c’est une question de religion alors ? Pourtant, je croyais savoir que nous étions dans l’État de la sacro-sainte Laïcité ! oui, mais ce sont des Européens nous avons avec eux les mêmes valeurs, bla, bla, bla, etc. L’Espagne franquiste avant son adhésion à la communauté européenne était toute proportion gardée très en retard économiquement et politiquement. Et ce n’est rien de le dire, pire encore pour le Portugal avant la révolution des œillets et son adhésion à la communauté. Dans les années, soixante, soixante-dix ouvriers maghrébins et portugais travaillaient comme ouvriers spécialisés sans que cela pose problème à ma connaissance.

Bon alors, c’est quoi le petit plus de cette réforme sachant que le première ministère vient de lever certaines restrictions en matière d’emploi pour les citoyens des nouveaux pays entrants de l’Est qui pourront dorénavant pour certains métiers venir exercer leurs compétences en France ?

Un meilleur contrôle des frontières pour que la France ne soit pas envahie pas l’étranger ? Non vraiment !. Chaque année notre pays bénéficie des subsides des millions de touristes qui viennent visiter notre pays et qui se chiffres en centaine de millions d’euros. En fait, si notre pays devait appliquer un jour une stupidité xénophobe du type « La France aux français » il faudrait dire adieu à pas mal de choses sans compter le nettoyage ethnique et la guerre civile qui s’en suivrait.

Bon alors cette énième réforme, c’est pourquoi ? C’est une loi publicitaire destinée de préférence aux moutons et aux hargneux de tous bords qui pensent que tout ce qui leur arrive en mal pour eux ou leur famille, c’est forcément la faute du bronzé d’en face qui n’est d’ailleurs pas toujours comptabilisé comme faisant partie de l’ordre humain.

C’est une loi électoraliste faite par un fils d’immigré destiné à lui favoriser l’accession au trône républicain et pour cela il doit faire dans le bon sens et être plus royaliste que le roi. Le fait que son passage au ministère de l’économie n’ait pas débouché sur une inflexion sensible des chiffres du chômage est indifférent. Ce qui compte, c’est de construire un ennemi imaginaire, fantasmée et de l’utiliser comme un leurre pour détourner le regard des électeurs sur les problèmes fondamentaux et se maintenir au pouvoir.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

août 2015

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Les sites sévriens

Les sondages sèvriens

Les autres sites d'Ile-de-France

Des sites militants

Municipales 9 et 16 mars 2008